Mobilité électrique : 2021, une année record.

Une année 2022 qui en promet encore plus.

Malgré une baisse du marché automobile français en 2021 (– 22 % par rapport à 2019), la mobilité électrique a, quant à elle, confirmé sa dynamique :

315978 véhicules électriques & hybrides rechargeables immatriculés au cours de l’année, soit 174 191 modèles électriques et 141 787 modèles hybrides rechargeables.

Une hausse de + 62 % par rapport à 2020 et même de + 355 % par rapport à 2019.

15 % de parts de marché, versus 9,5 % en 2020 et 2,6 % en 2019.

Le tout-électrique a séduit

Les particuliers ont représenté 56 % des acheteurs de véhicules neufs électriques, ce qui représente près de 10 % du marché des véhicules particuliers en 2021. Les modèles particuliers hybrides rechargeables ont quant à eux représenté plus de 8 % du marché

Au total, 786 274 véhicules électriques et hybrides rechargeables circulent sur le sol français. Le Contrat Stratégique de Filière (CSF) est ainsi déjà rempli à presque 80 %.

OBJECTIF FIN 2022 : UN MILLION! (600 000 véhicules électriques et 400 000 hybrides rechargeables).

En 2021, l’augmentation par rapport à 2020 et 2019 du nombre de modèles électriques et hybrides rechargeables immatriculés a été forte et continue. En dépit de la crise qu’a traversé le marché automobile français (à peine + 2 % entre 2021 et 2020 ; – 22 % entre 2021 et 2019), les véhicules électrifiés rechargeables ont su tirer leur épingle du jeu.

Plus le nombre de modèles immatriculés augmente, et plus ces modèles permettent « d’alimenter » le marché de l’occasion, essentiel pour que davantage de particuliers accèdent à la mobilité électrique.

TOP 3 des véhicules électriques les plus immatriculés (particuliers et utilitaires)

  • Renault Zoé, avec 25 700 unités (dont 2127 versions utilitaires)

  • Tesla Model 3, avec 24 911 unités

  • Peugeot e-208, avec 18 948 unités (dont 1 090 versions utilitaires)

TOP 3 des véhicules hybrides rechargeables les plus immatriculés (particuliers et utilitaires)

  • Peugeot 3008, avec 17 002 unités (dont 40 versions utilitaires)

  • Renault Captur, avec 8 489 unités (dont 309 versions utilitaires)

  • Citroën C5 Aircross, avec 7 108 unités (dont 11 versions utilitaires)

En parallèle, les annonces des constructeurs & groupes automobiles en matière d’électrification de leurs gammes se sont multipliées ces derniers mois.

Groupe BMW

– Mini : 100 % électrique à partir de 2030

Ford

100 % électrique (en Europe) à partir de 2030

Groupe Hyundai

– Hyundai : 100 % électrique (en Europe) à partir de 2035

Jaguar Land-Rover

– Jaguar : 100 % électrique à partir de 2025

– Land Rover : objectif de 60 % de véhicules électriques dans les ventes mondiales en 2030vre plantes

Lotus

100 % électrique à partir de 2030

Mercedes

100 % électrique à partir de 2030

Volvo

100 % électrique à partir de 2030

Groupe Renault

– Alpine : 100 % électrique à partir de 2024

– Renault : objectif de 90 % de ventes de modèles électriques et hybrides rechargeables en 2030

Groupe Stellantis

– Alfa Romeo : 100 % électrique à partir de 2027

– DS : tous les nouveaux modèles qui sortiront à partir de 2024 seront électriques

– Fiat : 100 % électrique à partir de 2030

– Opel : 100 % électrique à partir de 2028

– Peugeot : 100 % électrique à partir de 2030

Groupe Volkswagen

– Audi : tous les nouveaux modèles qui sortiront à partir de 2026 seront électriques

– Bentley : 100 % électrique à partir de 2030

– Seat / Skoda / Volkswagen : 100 % électrique d’ici 2033

Outre les véhicules légers électriques, les immatriculations des deux-roues motorisés électriques ont continué de croître, tout comme celles des poids-lourds électriques (dont les autonomies peuvent atteindre les 400 km), bien que le marché démarre plus lentement en #France que dans d’autres pays européens.

Et le nombre de points de recharge?

  • 53 667 points de recharge ouverts au public en France au 31 décembre 2021, soit une hausse de + 64 % en un an. En ajoutant une estimation des points de recharge privés, la France dénombrait, au deuxième trimestre 2021, plus de 700 000 points de recharge (source : Enedis)

  • Plus de 50 % des aires de service du réseau autoroutier concédé sont équipées en points de recharge. Le réseau est ainsi passé de 88 aires équipées en janvier 2021 à 176 en octobre 2021

  • Les régions les mieux dotées en points de recharge sont les suivantes : Île-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine.

Des évolutions réglementaires et législatives en faveur de l’électromobilité & des utilisateurs


  • En toute fin d’année 2020, le droit à la prise a été renforcé

  • En février 2021, deux textes réglementaires ont rendu obligatoire, pour les sociétés concessionnaires, d’équiper l’ensemble des 440 aires de service sur autoroutes et voies rapides en points de recharge d’ici le 31 décembre 2022

  • Depuis le 11 mars 2021, les parcs de stationnement des bâtiments neufs doivent être pré-équipés pour accueillir des bornes de recharge. A l'horizon 2025, l’ensemble des bâtiments non résidentiels devront être équipés en points de recharge (lire notre article).

  • Le décret 2017-26 modifié en mai 2021 relatif aux infrastructures de recharge pour véhicules électriques (IRVE) a permis de définir plus largement la notion d’ouverture au public et renforcer l’itinérance de la recharge.

  • Publié en novembre 2021, un premier arrêté est venu fixer les critères requis pour être qualifié pour l’installation de points de recharge et les travaux de maintenance, ainsi que la réalisation d’études de conception électrique. Un second est venu préciser le contenu des engagements de qualité de service que doivent prendre les aménageurs de réseaux d’infrastructures ouvertes au public, les opérateurs de mobilité et les plateformes d’interopérabilité.

  • En décembre 2021, l’interopérabilité des infrastructures de recharge pour véhicules électriques a été garantie par un décret. Des amendes administratives pourront être distribuées en cas de non-respect des obligations d’itinérance, de paiement et de déclaration des données.

  • Le plan « Fit for 55 » de la Commission européenne (juillet 2021) a par ailleurs rappelé l’objectif de neutralité carbone en 2050 pour les Etats membres corrélé à un objectif de fin de vente des véhicules thermiques en 2035. Il est actuellement fixé à 2040 en France.

Des perspectives stimulantes en 2022

  • Les déploiements de points de recharge sur les grands axes vont encore s’accélérer afin que les 440 aires de service du réseau autoroutier et de voies rapides français soient équipées d’ici fin 2022

  • Le nombre de points de recharge ouverts au public va, en parallèle, continuer d’augmenter avec un renforcement de l’interopérabilité et de la qualité de service, dans l’optique de toujours améliorer l’expérience utilisateur

  • Le nombre de véhicules 100 % électriques dans les gammes des constructeurs va croître

  • Prévisions fin 2022 : 1 million de véhicules électriques et hybrides rechargeables en circulation

  • Le marché de l’occasion va continuer de s’étoffer, permettant de continuer d’accroître l’accès à la mobilité électrique.

  • Concernant les poids-lourds et les véhicules industriels électriques, les perspectives sont bonnes pour 2022 avec l’annonce du Gouvernement d’une augmentation prochaine du programme d’aide à l’acquisition et au déploiement de bornes de recharge.


En 2022, l’AVERE continuera de piloter le programme de financement de bornes de recharge ADVENIR. Efficace et adaptatif, le programme a déjà aidé au déploiement de plus de 50 000 points de recharge depuis 2016. Il recevra une nouvelle enveloppe budgétaire de 200 millions d’euros valable jusqu’à fin 2025.


Le programme Advenir comporte également un volet Formations, à destination de 3 cibles :

  • Les collectivités

  • Les professionnels de l’immobilier

  • Le grand-public.


Ce volet a pour objectif de sensibiliser plus de 50 000 personnes via l’organisation de 2 500 événements d’ici à fin 2023.

Nous restons à votre écoute pour vous accompagner dans votre projet.